185 familles mises à la rue au niveau national, dont 110 dans la capitale

Publié le par lkeria.com

Le comité SOS-expulsions a dénoncé hier la politique de relogement appliquée par les pouvoirs publics dans la gestion du secteur de l’habitat, notamment en ce qui concerne le relogement des occupants d’habitations précaires. S’exprimant lors d’une conférence de presse animée au siège de la Ligue algérienne pour la défense des droits de l’Homme (LADDH), à Alger,  le porte-parole du comité, M. Salmi Hakim, s’est montré surpris par la gestion des pouvoirs publics quant à la distribution de logements ainsi que la politique de relogement, censée en premier lieu, précisera-t-il, prendre en charge les familles.
«Il faut cesser de mettre les gens à la rue. L’Etat est là pour prendre en charge les familles expulsées au lieu de les faire mettre dehors», a martelé M. Salmi, qui a tiré la sonnette d’alarme quant à la recrudescence des expulsions. Le conférencier en voulait pour preuve le nombre de familles expulsées ou en voie de l’être entre 107 et 110 dans la capitale, alors que sur le territoire national le nombre de familles mises dans la rue est estimé, selon le même orateur, 185 familles.
Pour remédier à cette situation, M. Salmi a préconisé l’édification par l’Etat d’un parc immobilier en mesure de régler le problème du logement. Le porte-parole de SOS-expulsions a également appelé les autorités chargées du secteur à réguler le marché de la location de logement dans l’objectif d’éradiquer la corruption et le trafic. Ne s’arrêtant pas là, il a interpellé l’Etat pour élaborer  une loi qui imposerait un barème de location selon les différents types d’habitations (F1, F2, F3…) afin d’en faciliter l’accès aux citoyens.
L’autre question soulevée par le comité est relative au contrôle de l’activité des agences immobilières et des notaires, qui «saisissent la moindre occasion pour escroquer» les citoyens, comme a tenu à le souligner M. Salmi.

 

Source: La tribune Online

immobilier algerie

Publié dans immobilier

Commenter cet article