2014: Fin de l’habitat précaire

Publié le par lkeria.com

Le ministre a précisé que l’Algérie a mis en place un plan pour l’éradication progressive de ce type d’habitat, qui sera définitivement éradiqué au terme du Plan quinquennal 2010-2014.

Depuis le Caire, où il a assisté, hier, à la réunion du conseil des ministres arabes de l’Habitat dans sa 27e session, Le ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme Nourredine Moussa a exposé les différents programmes de l’Algérie en matière de logement, affirmant que l’État a déployé des efforts «colossaux» en matière de logement afin de permettre à toutes les catégories sociales l’accès au logement, selon leurs revenus et leurs situations sociales. Cela, affirme-t-il, en finançant la construction de logements sociaux destinés aux citoyens aux faibles revenus avec l’argent du Trésor public.

Quant à l’habitat précaire, le ministre a précisé que l’Algérie a mis en place un plan pour l’éradication progressive de ce type d’habitat, qui sera définitivement éradiqué au terme du plan quinquennal 2010-2014, a fait savoir le ministre. L’Algérie, a-t-il poursuivi, a également initié la construction de groupements d’habitations conformes aux principes du plan urbanistique et aux exigences de la modernité tout en préservant le patrimoine architectural du pays.

Evaluant la présidence algérienne pendant un an de la 2e session du Conseil, Nourredine Moussa a souligné que des pas ont été franchis en matière d’unification des codes arabes de construction et d’exécution des infrastructures.

Ces réalisations, a-t-il noté, sont extrêmement importantes car elles facilitent l’action interarabe et élargissent les espaces d’échange d’expériences en matière d’architecture et ce, à travers l’exploitation des expériences positives et la dynamisation du marché des matériaux de construction.

Nourredine Moussa a estimé que la conférence arabe de l’habitat, qui a débuté hier au Caire, sera, « une tribune importante et un atelier de travail où les experts s’attelleront à élaborer des recommandations et des feuilles de route devant être soutenues et enrichies ».

L’échange d’informations et d’expertises entre les pays arabes, concernant les projets d’habitat à moindre coût déjà réalisés, est à même de faciliter «la coopération et la coordination» dans ce domaine, a indiqué nourredine Moussa.

le ministre a, à l’occasion, salué les efforts consentis par le conseil arabe de l’habitat pour assurer le suivi des recommandations du 1er sommet économique qui aura lieu dans un mois à Charm Echeikh et l’élaboration d’un plan exécutif précis.

il a ajouté que le conseil a mis en place des mécanismes de coopération «efficaces» entre les pays arabes, précisant que l’échange d’expériences sur les projets de l’habitat à moindre coût déjà réalisés a permis de s’enquérir des différentes expériences arabes dans ce domaine et partant de renforcer la coopération dans ce domaine.

nourredine Moussa a également salué l’étude en cours par le conseil concernant le fossé qui se creuse entre les besoins de logements et l’offre disponible, une étude à même, a-t-il dit, de «permettre aux pays arabes de définir les besoins et les orientations du marché de l’immobilier, de l’investissement et de la production des matériaux de construction dans les pays arabes».

 

Immobilier algerie

Publié dans immobilier

Commenter cet article