Alger se dote d’un schéma directeur d’urbanisme

Publié le par lkeria.com

Alger aura enfin son schéma directeur d’urbanisme. Ce dernier sera remis à l’Assemblée Populaire de la Wilaya d’Alger, au plus tard, dans six mois. C’est ce qu’affirmé, récemment le directeur de l’urbanisme de la wilaya d’Alger qui précisera que la  mouture préliminaire du schéma en question, réalisée par un bureau d’études portugais prend en considération les contraintes actuelles et propose des solutions pour la réalisation des projets d’aménagement et d’extension, tant au niveau des périmètres urbain, qu’en rase campagne. Il  prévoit ainsi une nouvelle cartographie des activités notamment avec la récupération par certaines communes de territoires et d’espaces occupés par des bidonvilles.  
Le directeur de l’urbanisme de  la wilaya d’Alger estimera,  que  ce schéma sera  un moyen  pour délimiter l’occupation  et l’exploitation du foncier, sur la base de données,  qui s’appuient sur la nature et la géologie du sol. Il faut dire que le ministère de l’Habitat et de l’Urbanisme a appelé, il y a trois ans, les walis à actualiser les plans d’urbanismes  de leurs wilayas respectives, et ce, conformément à la loi sur l’urbanisme de 1990.    
L’importance de ce schéma pour une wilaya   de l’envergure d’Alger est  capitale,  d’autant plus que  l’ancien plan d’urbanisme qui date de 1995,  touche seulement 43 communes et de surcroît, certaines d’entre-elles, notamment  celles des hauteurs ont subi des changements radicaux, après les inondations de 2001, ou encore le séisme  qui a frappé Alger et les wilayas du Centre. Aujourd’hui,  l’élaboration d’un schéma directeur d’urbanisme pour Alger est à même de  donner un nouveau visage  à cette ville qui a connu, ces dernières années une urbanisation démesurée, caractérisée par une explosion de son tissu urbain, du fait de la croissance démographique, d’une part, et  la métamorphose des activités  économiques qui ont permis la création d’entités  industrielles, au niveau des différentes circonscriptions  administratives de la wilaya.  
Cette urbanisation, en fait, n’a pas été sans conséquences sur la ville puisqu’elle sera la première à  payer les frais  de ce relookage qui a induit, carrément,  une perte de repères de la ville. L’avancée  du béton, la clochardisation de la ville, qui s’est  traduite par  la multiplication de bidonvilles, ont changé, aujourd’hui,  le visage de la capitale, en l’absence d’un plan d’urbanisme qui  trace et  délimite les territoires destinés à l’habitation, à l’activité  industrielle et autres. Pour rappel,   la concrétisation  du projet en question,  prévue, il y a trois ans, a  accusé  un retard, pour des raisons techniques.

 

Source:El moujahid

agence immobiliere en algerie

Publié dans immobilier

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article