Crédit immobilier aux taux bonifiés Le CPA organise une rencontre avec les promoteurs immobiliers de l’Ouest

Publié le par lkeria.com

Les taux de bonification sont fixés par décret à 1%, lorsque les revenus du bénéficiaire sont inférieurs ou égaux à six fois le SNMG, et à 3%, lorsque les revenus du bénéficiaire sont supérieurs à 6 fois le SNMG et inférieurs à 12 fois le SNMG.

 

La direction régionale ouest du CPA, qui a été la première à lancer la réception des dossiers des postulants pour le crédit immobilier aux taux bonifiés, a organisé, jeudi dernier, une rencontre avec les promoteurs immobiliers de la région ouest afin de vulgariser ce nouveau produit. M. Metref, le directeur central chargé des crédits BTPH du CPA, a souligné que “cette rencontre entre dans le cadre du programme d’information menée par cette banque”. Il a expliqué que chaque fois que cette banque met en œuvre un nouveau produit, elle organise des rencontres avec les premiers concernés parmi ces clients pour une meilleure communication. M. Metref a fait savoir que “le CPA est la première banque du bâtiment en Algérie et la 2e en matière d’octroi de crédit immobilier hors auto-construction”. Il a souligné que “tous les types de crédit relatifs à l’immobilier sont disponibles dans cette banque qui compte 500 milliards de DA d’engagement de crédit, soit 12% des parts de marché”. Il a ensuite expliqué la formule du crédit immobilier à taux bonifiés aux promoteurs. Ce crédit a été annoncé par décret exécutif n°10-87 du 10.03.2010 fixant les niveaux de la bonification du taux d’intérêt accordée par les banques et les institutions financières mentionnant que ce crédit est accordé pour l’acquisition d’un logement collectif et la construction d’un logement rural. Ce décret a été promulgué au Journal officiel n°17 du 14.03.2010. Les taux de bonification sont fixés par ce décret à 1% lorsque les revenus du bénéficiaire sont inférieurs ou égaux à six fois le SNMG, et à 3%, lorsque les revenus du bénéficiaire sont supérieurs à six fois le SNMG et inférieurs à douze fois le SNMG. Les promoteurs présents à cette rencontre ont salué cette initiative du CPA, notamment la mise en œuvre d’un dispositif de financement allégé pour les citoyens, toutefois M. Chemam, président de l’Union nationale des promoteurs immobiliers (UNPI), dira : “Ce crédit va encore creuser le fossé entre l’offre et la demande pour le logement. Avec le crédit aux taux bonifiés, le nombre des demandeurs sera encore plus important, mais l’offre est quasiment inexistante”. Il a indiqué que depuis l’annonce de ce crédit par le ministre de l’Habitat, les souscripteurs aux logements LSP ont opté pour attendre cette nouvelle formule causant ainsi un préjudice aux promoteurs. Selon un autre promoteur, “des projets sont restés à l’arrêt pour faute de financement en attendant la mise en œuvre effective de ce nouveau produit”. Lors de cette rencontre, on saura que “la réception et l’étude des dossiers a commencé mais le dégagement du crédit ne pourra se faire avant que le Trésor public saisisse les banques avalisant cette opération”. En fait, la différence du taux d’intérêt pour ce type de crédit est assurée par le Trésor public.

 

Source: Liberté

www.lkeria.com

Publié dans immobilier

Commenter cet article