Crédit taux bonifié: 2418 dossiers validés par la Cnep

Publié le par lkeria.com

Jusqu’à fin août dernier, la Caisse nationale d’épargne et de prévoyance (Cnep) a validé quelque 2418 dossiers de demandeurs de crédits de logements à taux d’intérêt bonifié situé entre 1 et 3%. Des dossiers portant aussi bien sur l’achat de logements collectifs que sur la construction d’un logement rural.

Le montant déboursé par la Cnep banque pour le financement de ces habitations s’élève à 2,721 milliards de dinars, toujours suivant la situation arrêtée à la fin du mois d’août écoulé, laquelle situation remonte au 14 mars dernier, date de la publication du décret exécutif relatif à l’octroi des crédits de logements à taux d’intérêt bonifié.

Ceci conformément bien sûr aux dispositions contenues dans la mouture de la loi de finances 2009 par le biais de laquelle les pouvoirs publics ont entériné la décision de  mettre fin à l’octroi par les banques et les établissements financiers du crédit destiné à la consommation et de se concentrer uniquement sur le financement du logement.

Dans cette optique, le crédit immobilier dont le taux d’intérêt est fixé à 1% est destiné aux revenus allant de 1 à 6 fois le SNMG, soit l’équivalent de 15 000 à 90 000  DA, tandis que les crédits où le taux d’intérêt est de 3% est réservé à la catégorie des employés dont le salaire représente 7 à 12 fois le montant du SNMG, autrement dit jusqu’à 180 000 DA.

Faut-il rappeler en outre que ce nouveau dispositif portant sur le financement de l’immobilier exclut dans le cadre de sa mise en application toute transaction de vente de logement de particulier à particulier.  D’autre part et dans le souci d’assurer une bonne gestion des  dossiers portant demande de crédits de logements à taux d’intérêt bonifié, la Cnep banque avait procédé à la réduction de la durée du traitement en fonction du montant du prêt accordé. Les nouveaux délais sont fixés respectivement à quatre jours ouvrables au niveau d’une agence Cnep pour un crédit ne dépassant pas les 2 millions de DA, à trois jours ouvrables au niveau du réseau (grande agence) pour un crédit allant de plus de 2 millions DA à 5 millions DA, et à deux jours ouvrables pour les crédits supérieurs à 5 millions de DA (traités au niveau de la direction des crédits aux particuliers de la banque).

Des contraintes signalées
A la fin du mois de mai dernier, le nombre de dossiers portant attribution de crédits de logements à taux d’intérêt bonifié et qui sont validés par la Cnep banque était de l’ordre de 856. Plus tard, ce chiffre a triplé pour atteindre les 2418 communiqués hier par la direction générale de la même banque.

Ce qui dénote d’un afflux considérable de la part des citoyens qui sont donc nombreux à s’intéresser à cette nouvelle formule de financement de logements. Cela dit, la mise en application de cette même formule bute sur de sérieuses contraintes empêchant sa généralisation au profit d’un nombre plus large parmi la population en quête de logis.

Entre autres parmi ces contraintes, citons les conditions d’éligibilité qui ne sont pas à la portée de tous les demandeurs. A cela s’ajoute le problème du produit immobilier qui est insuffisant pour satisfaire toutes les demandes exprimées, sans oublier les prix quelquefois excessifs pratiqués dans ce domaine et qui ne sont pas de nature à favoriser un meilleur développement de la nouvelle formule de financement de logements  décidée sur la base de la LFC 2009.

Source: Le temps d'algérie

immobilier algerie

Publié dans immobilier

Commenter cet article