Deux millions de logements de type F2 en Algérie

Publié le par lkeria.com

5102C'était, les Algériens s'en rappellent, en 2004. Le président Abdelaziz Bouteflika avait exprimé son mécontentement quant à la poursuite de la construction de logements de type F2 qui, il est vrai, ne répondent pas à la caractéristique de la famille algérienne, composée en moyenne de 7 personnes.

Cela n'a malheureusement pas empêché, en 2010, la distribution de ce type de logements. Certains ont évoqué «d'anciens programmes», expliquant le pourquoi de la distribution de ce type de logements des années après l'orientation donnée par le président. Autrement dit, les logements de type F2 distribués récemment étaient inscrits dans des programmes lancés avant l'année 2004, ce qui pourrait constituer un aveu de retards enregistrés dans la réalisation de ces appartements.

Une source au fait de ce dossier estime à «plus de deux millions de logements collectifs de type F2, au niveau national, sur les 8 millions d'unités que compte le parc immobilier du pays». «Une bombe à retardement», alerte cette source. «Ce qui encourage le squat et replonge les familles bénéficaires de logements de ce type dans la situation où elles se trouvaient quelques années auparavant», lance cette source.

«Absence d'enquêtes analytiques»
Cette source dénonce, par ailleurs, ce qu'elle qualifié d'absence d'enquêtes analytiques qui devraient se faire après le relogement des familles. Ces enquêtes sont importantes puisque permettant aux autorités concernées de savoir si les relogements effectués ont permis aux familles bénéficiaires de régler leur problème en la matière, explique cette source.

A noter, d'autre part, et selon cette source, la non-application de normes devant fixer les superficies de logements. C'est ainsi que, ajoute cette source, on trouve parfois des logements de type F3 de superficie inférieure à celle de type F2. Ce qui ajouterait  à la complexité d'une situation pas très claire, estime cette source.Tout cela favorise le malaise social  exprimé par, entre autres, des émeutes qui éclatent quand des familles nombreuses sont relogées dans des logements exigus.

 

Source: Le temps dAlgerie

Immobilier algerie

Publié dans immobilier

Commenter cet article