Journée de l'habitat en Algérie

Publié le par lkeria.com

Des efforts qui se traduisent par des résolutions financières mais aussi législatives et techniques. Des efforts qui ont permis également le lancement d’opérations d’éradication des habitations précaires et le relogement de la population démunie. D’ailleurs, à ce propos, il sera bon de noter que dans notre pays, contrairement à la France, au Cambodge ou encore au Zimbabwe, les familles habitant des bidonvilles ne sont pas jetées à la rue une fois ces habitations éradiquées.

Toutefois, malgré ces efforts, les moyens dégagés et les grands projets de construction lancés, le problème du logement en Algérie reste entier. Que ce soit du côté des institutions ou du côté des promoteurs immobiliers, ils reconnaissent que beaucoup reste à faire en matière de logement dans notre pays. Des familles continuent, en effet, d’habiter dans la rue et avoir un appartement relève de l’impossible pour beaucoup d’Algériens, les jeunes couples notamment qui sont obligés de se rabattre sur la location, trop cher également. Les formules adoptées dans le domaine de l’habitat, tel le LSP, restent relativement inaccessibles, pour des raisons financières en premier lieu, bureaucratiques en second lieu. Les actions et réalisations projetées au titre du programme quinquennal 2010-2014, sont certes louables, mais sont-elles suffisantes ?

Les 2.000.000 de logements promis, dont les 1.200.000 qui seront livrés durant la période quinquennale, peuvent-ils répondre à la demande en hausse ? Les experts dans ce domaine affirment que l’une des raisons qui fait que la crise de logement persiste en Algérie est le retard accusé dans la construction et dans la réception des logements. La main-d’œuvre est, ajoutent-ils, loin d’être qualifiée, de même que les gestionnaires des projets et les chantiers. Mais là encore, l’Etat promet d’y remédier à l’occasion de ce programme quinquennal par le biais d’une série d’actions visant à consolider le processus d’amélioration de la qualité des constructions.

« D’une manière générale, il s’agira pour le secteur, à travers les actions dont la mise en œuvre est projetée durant la période 2010-2014, de renforcer les moyens et de moderniser l’organisation et la gestion au niveau de l’ensemble de la chaîne des intervenants dans l’acte de bâtir, l’objectif permanent étant d’améliorer continuellement leur niveau de performance au service du développement du secteur de la construction », promet le ministère de l’Habitat.

 

Source: Horizon

promotion immobiliere algerie

Publié dans immobilier

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article