Lafarge satisfé le marché du ciment

Publié le par lkeria.com

  • A partir d’octobre prochain, le marché algérien verra une nouvelle gamme de ciments qui seront lancés par Lafarge Algérie, qui “seront reconnaissables par leurs nouveaux noms et les couleurs des sacs“, a indiqué lors d’une conférence de presse dans la capitale algérienne, le directeur général de la filiale du groupe Lafarge en Algérie, Luc Callebat.

    Cité par www.algerie-dz.com, M. Callebat a assuré que «la nouvelle gamme servira les besoins du marché algérien de façon optimale et économique en permettant aux clients d’utiliser le produit le mieux adapté à leur type de construction à moindre coût».

    Ainsi, le ciment Chamil est destiné aux constructions de masse (construction générale, finitions…), le Matine servira pour les constructions qui nécessitent des résistances particulièrement élevées tels que les grands édifices, le Mokaouem pour les réalisations en milieux naturellement agressifs et humides (barrages, digues), alors que le ciment blanc Malaki est parfaitement adapté aux travaux esthétiques tels la dalle, l’enduit, le carrelage...

    La mise sur le marché de cette nouvelle gamme de ciments est due à la volonté de l’entreprise “de fournir des produits toujours plus proches des besoins des clients algériens“. A cet effet, le patron de Lafarge Algérie ne cache pas que “la présence du leader mondial des matériaux de construction en Algérie a pour principal objectif de satisfaire d’abord les besoins du marché local qui continue sa progression en raison du programme quinquennal auquel il contribue à travers son approvisionnement des grands chantiers“, souligne notre source. Comprendre par-là que l’entreprise exporte son excédent vers les marchés extérieurs, le ciment blanc notamment.

    A l’instar d’autres pays, l’Algérie n’est pas épargnée par la flambée du prix du ciment. Sur cette question, M. Callebat a a indiqué, en substance que cette flambée n’est occasionnée par l’entreprise laquelle fixe le prix du produit sorti d’usine, “mais il y a aussi le prix sur la chaîne de distribution sur lequel nous n’avons aucune influence“.

    Alors que faire ? M. Callebat répond en disant que Lafarge Algérie négocie actuellement avec les autorités du pays afin de mettre en plan d’action commercial qui “consiste à développer le service logistique concernant la revente au détail afin de réduire la tension qui pèse sur le marché“.

    agence immobiliere algerie

Publié dans immobilier

Commenter cet article