Panique chez les agents immobiliers : décret 09/18 relatif à l’exercice de la profession.

Publié le par lkeria.com

Les agents immobiliers comptent saisir le Conseil d’Etat pour obtenir l’annulation de l’effet rétroactif du décret 09/18 relatif à l’exercice de la profession.

C’est ce qu’a déclaré, hier à Batna, Hacene Djebbar, président de la Fédération nationale des agences immobilières (FNAI), qui a affirmé que les agents exerçant à Alger ont déjà chargé un avocat de déposer le recours cette semaine. Depuis sa publication en janvier 2009, ce décret constitue une pomme de discorde entre le ministère de l’Habitat et les professionnels de l’immobilier, qui ont critiqué son contenu et demandent, depuis sa publication, la révision de certains articles ou du moins leur adaptation. L’une des principales conditions décriées est celle liée au diplôme universitaire exigé de tout candidat à l’exercice du métier.

Sur les 5500 agences immobilières exerçant légalement en Algérie, seules 5% répondent à ce critère, selon le conférencier. Les professionnels, qui se sentent en danger, ne comprennent pas l’idée d’organiser la profession dont ils sont les initiateurs, ayant été les premiers à avoir demandé au gouvernement d’élaborer une  loi, qui s’est retournée contre eux. De plus, toutes leurs initiatives pour rectifier le tir sont restées lettre morte. «Nous avons écrit 14 fois au ministre de l’Habitat, 6 fois au Premier ministre, autant de fois au président de la République et à 80 députés, sans avoir le moindre écho à nos sollicitations », s’est encore exclamé le président de la FNAI, devant les agents immobiliers présents à la rencontre d’information tenue à l’hôtel Selim de Batna.

 

Source el watan:

Annonces algerie

Publié dans immobilier

Commenter cet article